L’habitation russe des rives du lac Peïpous

Maison d'un pêcheur vieux-croyant Pechonkin

La maison de Pechonkin (d’après le nom de famille du propriétaire), construite en 1863, est de provenance de la ville Kallaste, de l’ancienne paroisse de Kodavere.

Cette colonie russe particulière, établie sur la rive du lac Peïpous, se formait des vieux-croyants russes qui avaient fui la Russie suite au schisme survenu au 18ème siècle. Les terres des rives du lac s’avéraient peu fertiles, ainsi les locaux vivaient-ils essentiellement de la pêche, de la culture des légumes et, plus tard, des travaux de construction.

L’habitation a été transférée en 1991.

Lire la suite

Le saviez-vous?

  • Dans des années 1920 et 1930, il y avait 10 000 orthodoxes vieux-croyants en Estonie, formant 12 congrégations à Peipsiveere, Tartu et Tallinn.
  • Les familles orthodoxes vieux-croyants n’ont pas oublié de recouvrir ses contenants alimentaires ou les protéger chaque soir d’un signe de la croix, pour éviter que les forces maléfiques ne s’y baignent et ne pourrissent la nourriture.
  • La journée a été toujours commencée avec la prière, la prière a été prononcée à chaque fois que l’on s’est installé à la table, et nulle tache importante, nulle affaire dans la forêt ni dans les tourbières n’a été entreprise sans prière.
  • Les vieux-croyants ont marquées ses ustensiles pour que les laïques ne les utilisent. Hors de chez soi, l’eau a été bue dans la paume de la main.
  • Les femmes âgées orthodoxes vieux-croyants chantent même dans nos jours des chansons folkloriques au contenu spirituel.
  • C’est justement grâce à des pécheurs côtiers du lac Peïpous que certains anciennes méthodes de la pèche sont toujours pratiquées, y compris les techniques de la pèche sous la glace, élaborées et transmises pendant des siècles de père en fils.