Ferme de Ritsu

La grange-habitation datant du dernier trimestre du 19ème siècle

La ferme de Ritsu représente le ménage d’un paysan sans terre de l’Estonie de Sud. La grange-habitation à l’emplacement dans la cour a été construit dans les années 1860 dans la ferme de Ritsu qui se situait dans le village de Tinnikuru de la paroisse de Paistu (l'entrepôt et l'étable ne sont pas encore reconstruits). L’édifice a été porté au musée en 1966, reconstruite au cours des années 1968 à 1975.

Lire la suite
1 – hutte, 2 – aire de battage, 3 – chambre de devant, 4 – chambre de derrière, 5 – l’entrée, 6 – garde-manger, 7 – piaule derrière le poêle, 8 – grange

Le saviez-vous?

  • Le terme « paysan sans terre » évoquait un paysan pauvre sans terre ou avec peu de terres qui gagnaient son pain avec de petits boulots, et dans certains cas, certes plus rares, avec de l'artisanat. A partir de la seconde moitié du 19ème siècle, ce terme désignait des locataires de petites « exploitations à quotas » des manoirs privées ou domaniales, qui payaient leur loyer par jour-travail ou travail à la pièce dans les champs des manoirs. Ils vivaient dans des petites huttes ou dans des saunas sur les terrains des propriétaires, et certains ont même habité dans un petit coin d’un ménage aux autres. Suite à l’entrée en vigueur de la « loi des paysans sans terre », adoptée en 1926, ceux-ci ont été autorisés à racheter leur exploitation.
  • A l’époque de Jaan Kingu, dans la ferme de Ritsu il y avait 1 cheval, 3 vaches (4 vaches en été), plusieurs moutons et 4 porcs.
  • Avant la Seconde Guerre mondiale, le loyer dû à l'Etat était de 11,20 couronnes par an. Le contrat a été signé pour une durée de 55,5 ans – le terme d’obligation de rachat de l’exploitation.