Ferme de Köstriaseme

La ferme de location datant de la fin du 19ème siècle

La ferme de Köstriaseme est de provenance de la paroisse Hageri, du village Kiriklaküla. Les bâtiments sont transférés dans le musée en 1959-1962. La cour a été ouverte aux visiteurs en 1962.

Cette ferme de taille moyenne, qui a payé le loyer au manoir de l'église de Hageri, possédait environ 30 hectares de terres et d'environ 9 hectares de terres cultivées. Bien que la législation paysanne estonienne de 1856 ait permit l'achat des fermes, de nombreux paysans sont souvent toujours restés locataires pendant une longue période. L'essentiel des revenus devait être payé pour se conformer aux obligations fiscales. Chaque sou économisé a été cotisé dans l'espoir de devenir un jour le propriétaire de la ferme. Les bâtiments ont été néanmoins entretenus et dans la mesure du possible, ont été construit des clôtures. La ferme Köstriaseme avait aussi, devant les chambres, une cour propre avec des lits de fleurs. La cour propre a été séparée de la cour de bétail à l’emplacement entre l'aire de battage, de l’étable et de la cuisine d'été par le plessis.

Lire la suite
1 – grange-habitation; 2 – magasin; 3 – magasin à deux espaces; 4 – l’étable; 5 – cuisine d’été

Le saviez-vous?

  • Il parait que l’on a vu des colonnes de ciel dans le poteau de coin du grand four de l’habitation-séchoir de la récolte, c’est pourquoi l’on pensait que l’esprit de la maison en personne s’y cachait. Il fallait entretenir de bonnes relations avec l'esprit ; cela nécessitait des offrandes en denrées alimentaires et en bière, tout pour que le sort de la famille qui habitait dans la ferme soit sans trop de contraintes. Un tel esprit protecteur était censé habiter dans chaque bâtiment.
  • Le nom de la ferme, Köstriaseme (chez le sacristain), vient d'une époque où la ferme était habitée par les membres du clergé de l'église Hageri.
  • Pendant la saison froide, toute la famille – la grand-mère, sa fille et ses deux enfants – dormait dans la salle au four, et cela jusqu'à ce que le bâtiment fût transféré au musée en 1959.
  • Pour éviter la formation de fumée dans la cuisine, les repas ont été préparés, jusqu'en 1959, dans la cuisine d'été.
  • Chaque dimanche la table de la salle de séjour de la ferme Köstriaseme a été couverte d’une nappe blanche. Cela à la demande de l'une des filles qui elle était bien habile en artisanat.