L’Estonie de l’Ouest

La côte de l’Estonie de l’Ouest est basse, avec beaucoup de baies, d’îles et d’îlots. Le sol y monte progressivement, petit à petit, vers l’intérieure du pays. Le terres de cette région sont plutôt pauvres – la couche de terre recouvrant le substrat calcaire est mince, et de vastes zones sont couvertes de prairies boisées et de genévriers.

Au tournant du 19ème au 20ème siècle, l'économie de l'Estonie occidentale, et notamment celle de la région Läänemaa (la région de l’ouest), a pris de retard en comparaison avec le progrès constaté à la même époque dans les parties centrales de l’Estonie et au Sud  de l’Estonie. Il y continuait la pratique de « loyer en argent » et le rachat des fermes et des terres par des paysans n’a guère avancé. Le niveau de vie faible se reflétait également dans les bâtiments et dans la vie quotidienne des paysans. Il y avait encore, même au début du 20ème siècle, beaucoup d’habitations sans cheminée dans la partie occidentale de l’Estonie.

Dans le Musée Estonien en plein air est exposée la ferme de Sassi-Jaani, datant de l’époque de servage, de la paroisse de Kullamaa. C'est la ferme pédagogique du musée - ici sont présentés les ustensiles ménagères, les techniques de la construction des édifices ruraux, ainsi que les principes de l'agriculture et de l'élevage des animaux à l'ancienne. De l'autre côté de la rue du village se trouve la ferme locataire Köstriaseme, de la paroisse Hageri, datant de la fin du 19ème siècle, ainsi que la cour de la ferme Nuki, de la paroisse de Lääne- Nigula, le ménage d’un paysan sans terres qui lui-même habitait dans le sauna du paysan propriétaire. Au bout du chemin principal du musée se trouve un grand moulin à vent du village Natsi, de la paroisse de Mihkli.