Métairie de Jaagu

Datant de tournant du 19ème et 20ème siècle

La métairie de Jaagu était une petite ferme qui a été coupée des terres du manoir domanial et accordée à un soldat qui avait pris sa retraite de l'armée du tsar dans les années 1860. La superficie de la métairie était de neuf hectares, dont 2 hectares des terres arables.

Ces petits exploitants gagnaient souvent son pain sur le continent à faire des travaux saisonniers, notamment sur des chantiers de construction. Ils étaient des mâcons recherchés pour construire des bâtiments aussi bien dans des fermes que dans des manoirs, dans les villes de Tallinn et de Riga. Ses propres bâtiments ont été également construits avec beaucoup de soin et d’amour. En hiver, leurs revenus ont été tirés avec de l'artisanat : les femmes tissaient des textiles, brodaient et cousaient, tandis que les hommes travaillaient dans le foret et s’occupaient de la menuiserie.

La métairie a été ouverte aux visiteurs du musée en 1976.

Lire la suite
1 – grange-habitation, 2 – magasin, 3 – grange à la cour

Le saviez-vous?

  • Les petites métairies ont été fondées sur la base de nouveau règlement pour la gouvernance des manoirs domaniales, entré en vigueur en 1841, et d’une instruction d’adaptation, entré en vigueur en 1859, stipulant la division des terres de réserve des manoirs domaniales à des paysans sans terre et aux soldats en retraite.
  • Les petits boulots sur le continent permettaient à des ménages d’obtenir des actifs en liquide. Les grandes exploitations agricoles par contre manquaient souvent de liquide. Ainsi, l’on pouvait constater dans des petits ménages plus d’articles achetés que dans des grandes fermes - la machine à coudre de la ferme Jaagu par exemple.
  • Comme il y avait, sur l'île de Muhu, très peu de forêt, la tourbe a été utilisée pour le chauffage. La tourbe a été récoltée dans des tourbières des îles Muhu et Saaremaa.