Moulins a vent

Dans ces régions au bord de la mer, venteuses mais sans rivières ni fleuves, c’étaient, pendant des siècles, justement ces moulins à vent, le corps entier pivotant suivant la direction du vent, que l’on utilisait pour moudre la farine du pain noir de chaque jour. Les moulins de petite taille qui était exploités au profit d’une ferme seulement, étaient un phénomène particulier, ayant des traits caractéristiques avec des traditions très anciennes des moulins de provenance Scandinavie et de sud de Finlande.

Les moulins à vent chandeliers, autrement connus comme moulins à vent danois, ont deux étages. Le corps du moulin, fait de planches, est fixé au bloc en bois pivotant avec des rainures transversales, le bloc étant posé sur une colonne costaude - l'arbre mère – à laquelle est de sa part fixée le faux plafond. Le mécanisme de broyage se trouve à l'étage supérieur : l’axe des pales muni d’une roue dentée animant les meules. Le grain a été versé dans une boîte en forme d'entonnoir se situant juste au-dessus de l’œil de meule, la hotte de meule. De là, le blé était dirigé entre les meules, et la farine coulait dans la boîte de farine située sur le niveau inférieur. Dans la partie basse de l’escalier est fixée au châssis du moulin la poutre de queue à ‘aide de laquelle le moulin a été tourne au vent Les moulins à vent en Estonie étaient en règle générale équipés de quatre, parfois de six pales.

Lire la suite
Le moulin à vent Sutlepa

Le saviez-vous?

  • Dans le bloc pivotant du moulin à vent Sutlepa sont gravés les noms et l'année « 1748 » ; la surface intérieure du lambris porte des gravures représentant des voiliers et un labyrinthe magique.
  • Les moulins à vent ont été installés dans des milieux ouverts aux vents, de préférence en haut des collines. Les collines au moulin s’avéraient des endroits de rencontres populaires entre les jeunes gens.